Bassin minier, 5 ans de labellisation

le .

En 2012, le bassin minier a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial Unesco au titre de « paysage culturel évolutif vivant », une vingtaine d’années après l’arrêt de la production charbonnière.

 logo MBM

Depuis 5 ans, la Mission Bassin Minier œuvre pour faire découvrir ce vaste territoire classé. Il est étendu sur 4000 hectares, 120 km de long, abritant 353 biens remarquables, soit 25 % de la totalité du patrimoine minier.

 

MBM labellisation 1 Cite Bruno Dourges   MBM labellisation 2 Cite Bruno Dourges

 

MBM labellisation 3 base 11 19 Loos en Gohelle DA

 

Plusieurs études ont été menées afin de mettre en place des actions pour protéger et mettre en valeur les paysages miniers. Des panneaux ont été installés sur les autoroutes ainsi que de la signalétique, pour faire découvrir les différents biens remarquables. Des bâtiments et des cités minières ont été ou sont en cours de rénovation (Cité des électriciens à Bruay-la-Buissière, Cité Bruno à Dourges, etc.). Les éléments paysagers issus de la mine sont préservés et revêtent de nouvelles fonctions : les cavaliers se transforment en voies vertes ou en corridors écologiques, les terrils en lieux de pratique sportive ou de refuge pour la faune et la flore, les étangs en base de loisirs…

 

MBM labellisation 4 base 11 19 Loos en Gohelle DA

Ce paysage culturel est donc bien évolutif et vivant !

Pour découvrir ce territoire, le site internet Bassin minier patrimoine mondial, présente une carte interactive des biens classés.

 

Remise des prix du label Villes et Villages Fleuris

le .

Le 24 novembre dernier a eu lieu la remise des prix du label villes et villages fleuris. Pour la première fois cette année, cette manifestation s’est déroulée à l’échelle des Hauts-de-France. Le théâtre d’Arras a accueilli les élus et techniciens des villes et villages labellisés dans notre région.

Dans le Pas-de-Calais, cinq nouvelles communes (Haillicourt, Hénin-Beaumont, Pittefaux, Samer et Wimille) obtiennent l’échelon 1 fleur.

La ville de Calais s’est vue décerner la 4ème fleur par le jury national, rejoignant ainsi sept autres communes.

Cette cérémonie de remise de prix a été l’occasion pour les CAUE des Hauts-de-France de sensibiliser le public sur la nécessité de mettre en place une gestion différenciée dans les communes et de prêter une attention particulière à la taille douce des végétaux.

logo VVF