Pâture, plateforme d'éco-pâturage transfrontalière

le .

Paturage 1

Intéressés par l’éco-pâturage ? Envie d’en savoir plus sur cette démarche écologique ? Il existe désormais une plateforme d'éco-pâturage intitulée PATURE. Cette Plateforme, lancée le 11 mai, met en relation les Acteurs des Territoires Urbains et Ruraux en Eco-pâturage, pour les Hauts-de-France et la Wallonie en Belgique.

Mais tout d’abord, qu’est-ce que l’éco-pâturage ? Il s’agit d’un mode de gestion écologique des espaces verts ou naturels, avec des animaux herbivores (mouton, chèvre, cheval…). Depuis la mise en place du "0 phyto", ce mode de gestion permet d’entretenir, plus aisément, de nombreux milieux : prairie, milieu humide, friche arbustive, talus, coteau, verger, boisement…

Paturage 2

© PATURE

3 partenaires ont travaillé à l’élaboration de ce projet : l’association Nord Nature Chico Mendès, le Centre Régional de Ressources Génétiques (CRRG) des Espaces Naturels Régionaux (ENRx) et Adalia 2.0, structure wallonne sensibilisant à la biodiversité.

Paturage 3

© PATURE

Les objectifs étaient d’accompagner les gestionnaires de sites engazonnés, les éleveurs, de communiquer auprès du grand public, de partager sur cette thématique, de préserver les races locales et de diminuer les produits phytosanitaires.

La plateforme apporte de l’aide et des conseils aux gestionnaires de sites ou aux éleveurs, en détaillant les différentes solutions possibles : la prise en charge par le propriétaire du site, la sous-traitance à une entreprise spécialisée ou une convention de collaboration avec un éleveur local.

Si vous possédez un site clôturé de 1 hectare minimum, comportant un point d’eau et un accès véhicule, alors connectez-vous sur la plateforme PATURE, pour gérer votre site en éco-pâturage !

Paturage 4     Paturage 5

 Paturage 6     Paturage 7

Et si on s’initiait à la lecture de paysage ?

le .

GNPV formation 2021 1

Apprendre pour mieux transmettre, tel est l’objectif de la formation Guide Nature Patrimoine Volontaire organisée par le Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement (CPIE) "Villes de l’Artois". Les sessions qu’il propose abordent différentes thématiques liées à l’environnement et à l’éducation, dans le but d’animer des sorties ou des manifestations grand public dans le Pays d’Artois.

Samedi dernier, en présentiel, une session consacrée à la notion de lecture de paysage, était animée par les paysagistes du CAUE.

Cette journée de formation se déroule en deux temps. Une partie théorique aborde, le matin, des connaissances générales sur la thématique du paysage. Différents outils sont présentés (cartographies, photos aériennes, maquettes…). Les stagiaires manipulent ces outils et apprennent à chercher un vocabulaire spécifique pour parler de paysage ou d’architecture, notamment à travers une animation intitulée "le jeu des 7 familles".

GNPV formation 2021 2     GNPV formation 2021 3

L’après-midi, le second temps est consacré à des exercices in situ, dans les alentours du Mont-Saint-Eloi. Les stagiaires apprennent à s’orienter à l’aide d’une carte IGN et d’une boussole et à comprendre les grandes composantes d’un paysage à travers le dessin.

Le dernier exercice de la journée se fait en groupe : un stagiaire décrit, avec un vocabulaire précis, le paysage qu’il voit (cadre, plans, lignes, courbes, masse végétales, espace ouvert ou fermé…), les autres, de dos, dessinent en suivant les indications de l’observateur.

GNPV formation 2021 4     GNPV formation 2021 5

Un concours sur la ville pour les collégiens

le .

Impliquer les jeunes dans les réflexions sur la ville de demain est un enjeu primordial ! Mais comment les amener à porter un regard sur l’environnement qui les entoure, à le comprendre et à se sentir acteur de son évolution ?

Pour sa première édition du "Prix CAUE des urbanistes en herbe de l’Aisne", le CAUE de l’Aisne a proposé un concours d’arts plastiques intitulé "Ville d’aujourd’hui et de demain", ouvert aux collèges du département de l’Aisne.

L’objet de ce concours était la réalisation d’une frise collective (format imposé 2m x 1m) par chacune des classes participantes. À travers une œuvre collective, les élèves ont pu partager leur vision de la "ville" d’aujourd’hui et de demain, en fonction de leurs sensibilités.

Le jury, auquel a participé le CAUE 62, a pu observer, il y a quelques jours, les différentes réalisations des élèves et s’est prononcé sur les deux classes lauréates du concours.

Concours CAUE Aisne 1

En dépit des conditions mouvementées de ces derniers mois, les enseignants ont réussi à s’organiser et à mobiliser leurs élèves pour terminer leurs compositions. 6 classes concouraient dans la catégorie des 6ème/5ème et 5 classes dans la catégorie des 4ème/3ème. Au total, 751 élèves ont été impliqués dans la réalisation des œuvres.

Chaque œuvre était accompagnée d’une note expliquant la démarche, le parti pris, voire les techniques employées.

La décision du jury a été établie selon 4 critères : la pertinence de l’œuvre par rapport au sujet du concours, l’originalité de la réalisation, sa qualité, l’écriture et la pertinence de la note explicative.

De nombreuses idées ont été exploitées, faisant parfois émerger des propositions innovantes telles une "ville aérienne pour survivre" ou une ville créée à partir de "motifs biomorphiques".

Les techniques ou supports utilisés ont également fait preuve d’originalité avec par exemple une frise en monotype (procédé d'impression à l’encre sans gravure) ou un montage vidéo.

Les deux classes lauréates, les élèves du Collège Villard de Honnecourt de Fresnoy-le-Grand pour les 6ème/5ème et, dans la catégorie des 4ème/3ème, les élèves du Collège Le Nain de Laon, profiteront d’une sortie au Familistère de Guise courant mai.

Une belle aventure pour ces groupes d’élèves qui ont réfléchi ensemble sur leur ville de demain.

Concours CAUE Aisne 2

Demain Camphin ! Imaginons ensemble l’avenir du Stade Camphin, à Achicourt

le .

De l’implication des habitants au concours d’idées, voilà une démarche exemplaire pour co-construire un projet !

Le conseil citoyen intercommunal Achicourt-Arras sud, a été mis en place dans le cadre du contrat de ville 2015-2020. Ce conseil a créé un jardin partagé, afin de rassembler les habitants du quartier. Pour donner suite à ce projet, l’idée de mener une réflexion sur le devenir du stade Camphin est apparue. Ce stade, vestige d’une ancienne cité des Cheminots, se trouve en limite est d’Achicourt, et occupe une surface de 4 hectares.

Stade Camphin 1     Stade Camphin 2

Affiche du concours                                                          Carte postale ancienne de la Goutte de Lait

Autrefois très animé, la plupart des équipements le composant ont été démolis et le stade s’est éteint. Aujourd’hui, de nombreux habitants et élus souhaiteraient que ce site reprenne vie et redevienne un lieu de rencontre et de biodiversité. Un bureau d’études de consultants spécialisés en urbanisme, aménagement et vie culturelle a été missionné pour mener à bien ce projet, "territoires en transitions".

Après 2 séances de concertation avec les habitants, les associations et les élus locaux, réalisées en 2020, un concours d’idées a été lancé, afin que des étudiants ou des jeunes diplômés en architecture et paysage, puissent réfléchir à l’aménagement de ce vaste site. Ils avaient pour objectif de mieux intégrer ce site dans le quartier, de créer une nouvelle identité, plus forte, et de créer un parc botanique et une plaine de sports.

Du fait du contexte sanitaire, les candidats n’ont pas pu se rendre sur le site. Une visite virtuelle, en visioconférence, a donc eu lieu. Finalement, ce sont 5 équipes qui ont répondu à ce concours.

Stade Camphin 3

© Territoires en transitions

Ces équipes ont proposé des projets variés, afin de répondre aux objectifs, avec certaines réponses innovantes. Plusieurs se sont inspirés du passé et du patrimoine ferroviaire. Un des enjeux était de connecter le site à la ville, pour revitaliser le quartier. La dimension éducative et récréative était également importante, en lien avec les enfants et les habitants. La biodiversité est également mise à l’honneur, avec la valorisation du patrimoine arboré du site et en proposant une gestion différenciée et adaptée.

Stade Camphin 4     Stade Camphin 5

Extraits de l’équipe "l’art est création" intitulé "le parc des rails"

Stade Camphin 6

Extraits de l’équipe "Bilbao" intitulé "De goutte en goutte"

Le stade Camphin pourrait donc redevenir un lieu de rencontres, d’échanges et de vie.

Les équipes seront auditionnées le vendredi 2 juillet, par un jury composé d’élus, du conseil citoyen et d’un paysagiste du CAUE. Grâce à toutes ces idées, la municipalité pourra ensuite réfléchir à leur concrétisation, par le passage à l’opérationnel.

Un label "EFFINERGIE PATRIMOINE" pour la mairie de Brias !

le .

Ou comment l’innovation peut concilier rénovation énergétique et préservation des valeurs architecturales

 

Brias 1La commune rurale de Brias (300 habitants) a envisagé la rénovation de son ancien presbytère, devenu aujourd’hui mairie (au RDC) et logement (à l’étage). Le bilan énergétique est assez mauvais (classé "D"), mais ce bâtiment de 1865, comme la plupart des constructions anciennes en briques pleines "moulées à la main" dispose d’atouts hygrothermiques qui offrent une gestion équilibrée de l'humidité dans les parois verticales. Une belle qualité à ne pas perdre ! En outre, les façades présentent des qualités esthétiques spécifiques aux constructions anciennes, donc difficiles à reproduire avec les moyens actuels. Une isolation par l’extérieur serait donc inconcevable. Et à l’intérieur, les surfaces des pièces sont bien petites, il est donc impossible d’envisager une isolation intérieure standard.

Alors comment faire ?

Le plus souvent, en pareille situation, il est nécessaire de réduire la part des aides mobilisables car les critères énergétiques semblent être contradictoires avec les critères patrimoniaux. Les choix à faire sont alors d’autant plus douloureux qu’il faudrait choisir entre performance théorique et qualité esthétique… De nombreux partenaires se sont mobilisés autour du maire de Brias pour le soutenir dans sa démarche, tant techniquement (CAUE 62 et FDE 62), que financièrement (CD 62, FDE 62, Fondation du Patrimoine, Préfecture du Pas-de-Calais).

Brias 2

Brias 3Ce partenariat, avec l’accompagnement du CAUE 62, a permis d’aboutir à une solution efficace et facile à reproduire. Une démarche innovante a pu être envisagée, sans relativiser l’un ou l’autre de ces critères, pour un résultat exigeant, tant sur l’aspect performanciel que sur la nature des travaux à caractère patrimonial. Cela a consisté d’abord à démontrer qu’il est possible d’atteindre un niveau de performance très satisfaisant en ménageant les murs anciens, pour ne pas les dénaturer, et en concentrant plutôt les efforts sur les parties moins sensibles (combles et terre-plein) et les équipements techniques. Sur les murs, seulement un enduit mince intérieur sera donc appliqué. L’efficacité de cette approche raisonnée n’avait pas encore été démontrée en zone climatique h1 (voir zonage ci-contre). Cette intuition de départ s’est confirmée et a été récemment validée par un bureau d’études (thermique) et par un architecte maître d’œuvre (architecte du patrimoine), qui ont répondu ensemble à l’appel d’offre lancé par la mairie de Brias pour la réalisation de ce projet.

Brias 4Ainsi, la façade pourra préserver ses atouts, les menuiseries bois moulurées seront restituées, et la mairie sera beaucoup moins énergivore (62 kWh.ep/m²/an, classé "B"). Ce projet ayant pour ambition d’être démonstrateur, tant pour les maîtres d’ouvrage (publics ou privés) que pour les maîtres d’œuvre et artisans, il est engagé avec l’accompagnement technique de la FDE 62 et du CAUE 62 dans une démarche de labellisation nationale inédite qui pourra ainsi plus facilement essaimer grâce à la visibilité offerte par le label Effinergie Patrimoine.

Brias 5

Brias 6Le collectif Effinergie est association dont le label a eu un fort impact de stimulation dans l'évolution de la réglementation thermique française actuellement en vigueur. En 2019, l'association poursuit son travail en engageant un nouveau label mieux ajusté pour valoriser réhabilitation énergétique et préservation des valeurs architecturales. Cette approche cohérente permet de faire enfin converger des objectifs habituellement divergents. Ce label rassemble dans sa commission composée d’architectes et de thermiciens experts dans leur domaine (il est soutenu par les DRAC, le CEREMA, la FNCAUE, etc…). La municipalité de Brias, est donc pionnière puisqu’elle est la première, à l’échelle nationale, à avoir reçu un avis favorable de la commission Effinergie Patrimoine, ce qui va permettre à cette commune de bénéficier du suivi du certificateur Prestaterre qui, a réception des travaux, pourra octroyer le label !

L’innovation ne s’arrête pas là !

Ce projet prend aussi en compte les effets induits par le choix d’un isolant mural. Le risque de dégradation est réel en cas d’application de solutions "clé en main" et, malheureusement, ce défaut est sous-estimé. Il est donc essentiel d’appliquer une solution qui profite aux qualités hygrothermiques propres au bâti ancien. Pour maîtriser les défauts liés à l’ajout de matériaux inadéquats, un triple objectif a été appliqué pour le choix de l’isolation des murs. La solution envisagée a pour priorité d’être sans membrane pour faciliter la mise en œuvre de faible épaisseur pour limiter les sujétions, et hydrophile pour préserver la régulation de l’humidité. Le choix s’est donc orienté sur la chaux adjuvantée à l’aérogel de silice, matériau innovant expérimenté depuis 2016 en France et inédit dans les Hauts-de-France. Il permet le respect des caractéristiques du bâti ancien en s’adaptant bien aux irrégularités d’un mur ancien. Ainsi, cet enduit améliore sensiblement la performance avec une épaisseur très réduite (6 cm) sans altérer la cohérence du mur.

Brias 7     Brias 8

Extrait de la revue professionnelle « Bauhandwerk ». Photographe : Thomas Wiekhorst

Alors, vous avez un projet de réhabilitation d’un bâti ancien et vous vous questionner sur la démarche à engager ? N’hésitez pas à nous contacter !

Pour plus de renseignements, consultez l’"Observatoire BBC".

Les organismes qui pourraient vous aider :

Accessibilité :

- APF (Association des Paralysés de France)

- CEREMA (Centre d'Etudes et d'Expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement)

- MDPH du Pas-de-Calais (Maison Départementale des Personnes Handicapées)

 

Architecture :

- La Maison du Bois

- Groupe Torchis - Terre crue

 

Conseils :

- Banque des territoires

 

Eau :

VNF (Voies Navigables de France)

 

Eaux pluviales :

- ADOPTA (Association pour le Développement Opérationnel et la Promotion des Techniques Alternatives en matière d'eaux pluviales)

 

Ecologie :

- CD2E

 

Eco-construction :

- A Petits Pas

 

Energie :

- ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie)

- FDE 62 (Fédération Départementale d'Energie)

 

Environnement :

- CPIE Chaîne des Terrils

- CPIE Val d'Authie

- CPIE Villes de l'Artois

- ENRx (Espaces Naturels Régionaux)

 

Fleurissement :

- CNVVF (Conseil National des Villes et Villages Fleuris)

 

Foncier :

- EPF Nord - Pas-de-Calais (Etablissement Public Foncier)

 

Généralités :

- Association des maires

- Conseil Départemental 62 - MDADT (Maison du Département Aménagement et Développement Territorial)

- Parc Naturel Régional des Caps et Marais d'Opale

 

Patrimoine :

- ARARCO (Association Régionale pour l'Aide à la Restauration des Chapelles et Oratoires)

- Association Mémoires du Travail

- Campagnes Vivantes

- DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles)

- Espaces Fortifiés

- Fondation du Patrimoine

- Mission Bassin Minier

- UDAP du Pas-de-Calais (Unité Départementale de l'Architecture et du Patrimoine)

 

Paysagistes concepteurs :

- FFP (Fédération Française du Paysage)

 

Réglementation :

- DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer)

- MIQCP (Mission Interministérielle pour la Qualité des Constructions Publiques)

 

Tourisme - patrimoine :

- ADRT Pas-de-Calais (Agence de Développement et de Réservation Touristiques)