"Comment agir pour la biodiversité grâce aux Trames Vertes et Bleues"

le .

MOOC TVB 1

Source : MOOC Trame verte et bleue, Office français de la biodiversité (OFB) et Centre de ressources Trame verte et bleue
Licence Creative Commons CC BY-NC-ND 3.0 : https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/3.0/fr/

Les Trames Vertes et Bleues (TVB) sont des réseaux de continuités écologiques. Il s’agit de réservoirs de biodiversité, de corridors écologiques et de cours d’eau permettant aux différentes espèces animales de se nourrir, se déplacer, se reproduire… Les TVB permettent d’aider les espèces à accomplir leurs cycles de vie, notamment leurs déplacements.

L’Office Français de la Biodiversité (OFB) participe, par le biais de ce MOOC TVB notamment, à la mise en évidence des enjeux liés aux TVB, afin de sensibiliser tous les acteurs (élus, habitants, aménageurs…) pour créer, améliorer ou restaurer des TVB et ainsi agir pour la biodiversité : comment identifier et planifier la TVB sur un territoire et surtout comment agir concrètement en faveur des milieux terrestres, aquatiques et humides mais aussi de la biodiversité nocturne ?

MOOC TVB 2

MOOC TVB 3     MOOC TVB 4

Les activités humaines détruisent les habitats de nombreuses espèces. Du fait de la fragmentation du territoire, liée à l’urbanisation, les infrastructures, les grands champs cultivés, etc., ces réservoirs sont de moins en moins accessibles. Ces espaces artificialisés créent des ruptures dans les déplacements des espèces. Mais alors, comment faire pour limiter ces obstacles, voire les résoudre ?

La TVB est un outil d’aménagement du territoire pour les élus, les particuliers, les entreprises… Différentes étapes sont à suivre : diagnostics, cartographies (pour situer les différents espaces : réservoirs, corridors, éléments fragmentant et identification de la qualité des milieux, des espaces classés …). L’identification des « sous-trames » : la forêt, le bocage, les zones humides, etc. permet d’identifier quels sont les besoins de déplacements des espèces et de trouver les chemins de « moindre coût », qui coutent le moins d’énergie à un animal pour se déplacer.

.

MOOC TVB 5

Source : MOOC Trame verte et bleue, Office français de la biodiversité (OFB) et Centre de ressources Trame verte et bleue
Licence Creative Commons CC BY-NC-ND 3.0 : https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/3.0/fr/

L’analyse par des experts naturalistes permet d’affiner les trames vertes et bleue. Des visites sur le terrain sont indispensables pour vérifier les corridors de déplacement présentant des obstacles et des difficultés (présence de clôtures, etc.).

MOOC TVB 6

Schéma OAP - TVB - Grand Arras
Source : PLUI de la Communauté Urbaine d’Arras Rapport de présentation – OAP TVB

MOOC TVB 7

Orientations de l’OAP Trame Verte et Bleue
Source : PLUI de la Communauté Urbaine d’Arras Rapport de présentation – OAP TVB

La connaissance des besoins de déplacements et le cycle de vie d’espèces (cerfs, hérissons, crapauds, chauves-souris, poissons…) présente un intérêt majeur. Les hérissons, par exemple, peuvent être bloqués par la présence d’une clôture entre des jardins, ou une route. Le traitement avec des produits phytosanitaires (contre les limaces par exemple) peut les empoisonner. Des actions de restauration peuvent résoudre certains de ces obstacles.

MOOC TVB 8

Elus et particuliers, chacun de nous peut agir à son échelle pour permettre aux espèces de mieux se déplacer !

Documents d’urbanisme : quel document pour quelle échelle ?

le .

En France, les documents d’urbanisme sont des documents publics visant à encadrer l’aménagement des territoires, afin de respecter une certaine cohésion, quelle que soit l’échelle. Ils permettent d’imaginer et de structurer des projets, qu’ils soient territoriaux ou locaux, tout en assurant la valorisation du cadre de vie et le développement économique, environnemental et social du territoire concerné.

Quel document pour quel territoire ? Quelles relations entre les documents ?

Document urbanisme 1

Petit tour d’horizon des principaux documents pour y voir plus clair :

  • Tout d’abord, en l’absence de document d’urbanisme, c’est le Règlement National de l’Urbanisme (RNU) qui s’applique. Ce document, assez large, permet de fixer les règles de base de l’aménagement du territoire. Son rayonnement national ne permet cependant pas de répondre aux problématiques locales.
  • La Carte Communale (CC), composée essentiellement d’une carte de zonage, est un document élaboré directement par les communes (qui ne disposeraient pas de PLU, ni de PLUi), qui permet de délimiter les secteurs où les constructions sont autorisées et ceux où elles ne le sont pas. Ce document, en l’absence de règlement dédié, ne peut imposer de règles spécifiques quant aux nouvelles constructions (volumétrie, recul, densité…). Il dépend alors du RNU.
  • Le Plan Local d’Urbanisme (PLU), qui s’est substitué au Plan d’Occupation des Sols (POS) présente, à l’échelle d’une commune, un projet d’aménagement et de développement, projeté à 10 ans. Il permet de cadrer le développement d’une commune en lien avec ses aspirations, ses enjeux, ses contraintes, ses valeurs, les projets territoriaux, etc. Composé d’une pluralité de documents, il intègre, entre autres, un règlement qui permet de définir, zone par zone, les modalités de développement et de construction. C’est également à cette échelle que sont rapportées les servitudes, les emplacements réservés…
  • Le Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi) reprend les mêmes principes que le PLU mais, cette fois-ci, à l’échelle intercommunale. Il permet à toutes les communes, d’un même EPCI, de se projeter ensemble sur un projet de développement et d’aménagement commun. C’est aujourd’hui le document le plus courant dans le Pas-de-Calais. Il invite les communes, grâce à une réflexion territoriale, à réfléchir ensemble, d’une part d’un point de vue urbain, mais également au niveau de la sauvegarde des paysages, du développement touristique, d’importants projets territoriaux, etc.
  • Le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) est un document, lui aussi intercommunal, qui cadre les politiques territoriales à l’échelle d’un « bassin de vie », avec une projection à 15-20 ans. En ce sens, il peut couvrir plusieurs EPCI et est généralement porté par un syndicat mixte. Il définit les objectifs et principes à mettre en œuvre pour assurer un développement cohérent et solidaire du territoire autour d’une dizaine de thématiques : urbanisme, habitat, environnement, développement économique… Il fixe, par exemple, une densité minimale de développement urbain, que les PLU et PLUi sont contraints de respecter dans leurs zones à urbaniser.

A chaque fois, ces documents d’urbanisme doivent être compatibles et conformes aux documents des strates supérieures.

Document urbanisme 2

Suivant la densité de la population, le nombre de communes intégrées à un EPCI, etc., il existe également d’autres documents tels que le Programme Local de l’Habitat (PLH) ou le Plan de Déplacement Urbain (PDU), qui viennent compléter et renforcer ces documents plus généraux.

L’acceptation, ou le refus, d’un permis d’aménager, de construire ou d’une déclaration préalable s’inscrit donc dans une réflexion globale englobant toutes les échelles de développement territorial !

Les ateliers/rencontres : une nouvelle forme d’accompagnement expérimentée au CAUE 62

le .

Atelier rencontre CAUE

La montée en puissance des sollicitations de conseils aux collectivités est l’opportunité pour le CAUE 62, en partenariat avec Ingénierie 62, d’engager un accompagnement plus ajusté aux besoins des collectivités rurales. Depuis plus d’un an, l’équipe envisageait de fait de faire évoluer ses conseils, en proposant des ateliers/rencontres à destination des porteurs de projets. C’est désormais chose faite ! Notre intention est d’être toujours plus efficace, en mutualisant les réflexions à mener et en permettant aux élus (ayant des besoins convergents) de se rencontrer.

Nous avons donc testé pour vous, avec l’aimable contribution d’élus locaux, une rencontre en visioconférence sur le thème "Reconvertir un bâti ancien en mairie". Cet échange est, nous l’espérons, l’occasion pour chacune des équipes municipales d’amorcer leur projet en découvrant le panel des partenaires possibles tout au long de leur projet et de prendre connaissance des points de vigilance spécifiques au bâti ancien et à la programmation. Cet atelier est surtout l’occasion d’évoquer les questions liées à la durabilité du projet, autrement dit, les coûts "différés" ou "globaux", et à l’utilité de mobiliser des habitants pour faire de cette mairie ainsi réaménagée une véritable "maison communale".

Si cette forme d’accompagnement peut vous être utile, n’hésitez-pas à nous contacter !

Comment réfléchir ensemble au regroupement des écoles ?

le .

C’est un sujet qui suscite l’intérêt, des interrogations aussi, des inquiétudes parfois !

La commune de Vitry-en-Artois y est confronté actuellement : elle réfléchit, depuis plusieurs mois, à une réorganisation de ses écoles communales, qui se répartissent aujourd’hui sur 4 sites. Ce sont à la fois des questions de baisse des effectifs (démographie), de confort d’usage, de fonctionnalité, et d’économie de moyens qui se posent.

La commune a sollicité le CAUE afin de réfléchir au regroupement des classes de maternelle et d’élémentaire du centre-ville sur 2 sites au lieu de 3. Rapidement, les élus communaux et les techniciens, confortés par le CAUE, ont émis le souhait et la nécessité de travailler sous forme d’ateliers participatifs avec les enseignants, les représentants de l’Education Nationale, ainsi que les représentants des parents d’élèves pour élaborer les hypothèses de regroupement par niveau.

Atelier Vitry en Artois 1

La fermeture d’une classe de maternelle à la rentrée de 2021 est venue accélérer le processus et le travail participatif. Un premier atelier avec l’ensemble des protagonistes autour de la question de la rentrée de 2021 s’est déroulé donc en mars 2021.

Atelier Vitry en Artois 4

Cet atelier de co-construction a permis d’énoncer clairement les enjeux de ce regroupement des écoles, porté par la commune. Les atouts et les contraintes des différentes hypothèses ont pu être partagés, discutés et chacun a pu mieux comprendre les attendus et les réticences de l’autre. Et cette compréhension est, en soi, déjà un réel bénéfice pour tous !

Atelier Vitry en Artois 2     Atelier Vitry en Artois 3

La participation des parties prenantes d’un projet est un atout pour sa réussite : vous souhaitez être accompagnés dans votre démarche, le CAUE est à votre écoute !

 

 

visuel news no 28   visuel news no 27 visuel news no 26
 360° - L'actualité du CAUE 62
N° 28 - Novembre/Decembre 2020
 360° - L'actualité du CAUE 62
N° 27 - Août/Sept./Oct. 2020
360° - L'actualité du CAUE 62
N° 26 - Juin/Juillet 2020 
visuel news no 25  visuel news no 24  visuel news no 23
360° - L'actualité du CAUE 62
N° 25 - Avril/Mai 2020 
360° - L'actualité du CAUE 62
N° 24 - Février/Mars 2020 

360° - L'actualité du CAUE 62
N° 23 - Janvier 2020

 


Numéros précédents :

Les organismes qui pourraient vous aider :

Accessibilité :

- APF (Association des Paralysés de France)

- CEREMA (Centre d'Etudes et d'Expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement)

- MDPH du Pas-de-Calais (Maison Départementale des Personnes Handicapées)

 

Architecture :

- La Maison du Bois

- Groupe Torchis - Terre crue

 

Conseils :

- Banque des territoires

 

Eau :

VNF (Voies Navigables de France)

 

Eaux pluviales :

- ADOPTA (Association pour le Développement Opérationnel et la Promotion des Techniques Alternatives en matière d'eaux pluviales)

 

Ecologie :

- CD2E

 

Eco-construction :

- A Petits Pas

 

Energie :

- ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie)

- FDE 62 (Fédération Départementale d'Energie)

 

Environnement :

- CPIE Chaîne des Terrils

- CPIE Val d'Authie

- CPIE Villes de l'Artois

- ENRx (Espaces Naturels Régionaux)

 

Fleurissement :

- CNVVF (Conseil National des Villes et Villages Fleuris)

 

Foncier :

- EPF Nord - Pas-de-Calais (Etablissement Public Foncier)

 

Généralités :

- Association des maires

- Conseil Départemental 62 - MDADT (Maison du Département Aménagement et Développement Territorial)

- Parc Naturel Régional des Caps et Marais d'Opale

 

Patrimoine :

- ARARCO (Association Régionale pour l'Aide à la Restauration des Chapelles et Oratoires)

- Association Mémoires du Travail

- Campagnes Vivantes

- DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles)

- Espaces Fortifiés

- Fondation du Patrimoine

- Mission Bassin Minier

- UDAP du Pas-de-Calais (Unité Départementale de l'Architecture et du Patrimoine)

 

Paysagistes concepteurs :

- FFP (Fédération Française du Paysage)

 

Réglementation :

- DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer)

- MIQCP (Mission Interministérielle pour la Qualité des Constructions Publiques)

 

Tourisme - patrimoine :

- ADRT Pas-de-Calais (Agence de Développement et de Réservation Touristiques)