Que faire de nos abords d’école ?

le .

Abords ecole 3a

"Agir pour des abords d'écoles plus sûrs et accueillants", quel enjeu fédérateur ! C’est aussi l’intitulé du webinaire organisé par le CEREMA (Centre d’études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement) et l’association Rue de l’Avenir, le 23 mars dernier.

La thématique "agir pour des abords d'écoles plus sûrs et accueillants" rassemble non seulement les collectivités territoriales, les établissements publics, les services de l'État, mais aussi les associations et des bureaux d’étude, autour des enjeux liés à la pollution, la sécurité ou la valorisation du cadre de vie et permet de se requestionner sur la place de l’enfant dans l’espace public.

Nous connaissons depuis longtemps déjà les effets de la pollution de l’air sur la santé, en particulier celle des enfants. En partenariat avec l’association Respire, une carte a été développée en Île-de-France précisant pour chaque école le degré de pollution de l’air de son environnement proche. Cette carte interactive est en cours de développement dans les Hauts-de-France.

Pour répondre aux problématiques rencontrées aux abords d’écoles, la prise en compte des mobilités douces est un enjeu fort (pistes cyclables, élargissement des trottoirs…). Les réflexions sur les connexions cyclables sont largement développées. Aujourd’hui, la marche, qui reste le mode de déplacement le plus vertueux (décarboné, accessible à une majorité, gratuit, bon pour la santé, sans nuisance pour les riverains, favorable au commerce de proximité…) est aussi plébiscitée aux abords des écoles.

De grandes collectivités comme la Métropole Européenne de Lille ont développé le concept de rue scolaire avec la fermeture temporaire des abords de l’école à la circulation automobile aux heures d’entrée et de sortie de classe. L’objectif étant de circuler en sécurité et favoriser les déplacements doux, à pied, à trottinette et à vélo. Des aménagements spécifiques sont aussi développés dans des collectivités à moindre échelle, comme la requalification de la rue de l’école en rue piétonne avec la création un aménagement qualitatif (matériaux, mobilier, végétation), ou l’aménagement d’une place communale, pour retrouver un espace de vie libre de tout véhicule à proximité des équipements, notamment de l’école.

Abords ecole 1      Abords ecole 2

Abords ecole 4a      Abords ecole 7a

La sensibilisation des publics à l’écomobilité est un levier pour amorcer de nouvelles pratiques et favoriser l’acceptabilité des projets. Elle peut prendre différentes formes comme la mise en place de mobilier spécifique, la diffusion de flyers, ou l’animation de journées vélo.

Ce webinaire "Agir pour des abords d'écoles plus sûrs et accueillants" s’inscrit dans l’action plus globale qu’est « une voirie pour tous ». Cette action aborde les enjeux d’aménagement de l’espace public, à travers trois grands axes : l’aménagement des territoires et de la ville, la mobilité et la sécurité routière. L’aménagement des abords des écoles est à la croisée de ces axes.

Pour accéder aux vidéos et aux documents de ce webinaire : rendez-vous sur le site web su Cerema !

"Comment agir pour la biodiversité grâce aux Trames Vertes et Bleues"

le .

MOOC TVB 1

Source : MOOC Trame verte et bleue, Office français de la biodiversité (OFB) et Centre de ressources Trame verte et bleue
Licence Creative Commons CC BY-NC-ND 3.0 : https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/3.0/fr/

Les Trames Vertes et Bleues (TVB) sont des réseaux de continuités écologiques. Il s’agit de réservoirs de biodiversité, de corridors écologiques et de cours d’eau permettant aux différentes espèces animales de se nourrir, se déplacer, se reproduire… Les TVB permettent d’aider les espèces à accomplir leurs cycles de vie, notamment leurs déplacements.

L’Office Français de la Biodiversité (OFB) participe, par le biais de ce MOOC TVB notamment, à la mise en évidence des enjeux liés aux TVB, afin de sensibiliser tous les acteurs (élus, habitants, aménageurs…) pour créer, améliorer ou restaurer des TVB et ainsi agir pour la biodiversité : comment identifier et planifier la TVB sur un territoire et surtout comment agir concrètement en faveur des milieux terrestres, aquatiques et humides mais aussi de la biodiversité nocturne ?

MOOC TVB 2

MOOC TVB 3     MOOC TVB 4

Les activités humaines détruisent les habitats de nombreuses espèces. Du fait de la fragmentation du territoire, liée à l’urbanisation, les infrastructures, les grands champs cultivés, etc., ces réservoirs sont de moins en moins accessibles. Ces espaces artificialisés créent des ruptures dans les déplacements des espèces. Mais alors, comment faire pour limiter ces obstacles, voire les résoudre ?

La TVB est un outil d’aménagement du territoire pour les élus, les particuliers, les entreprises… Différentes étapes sont à suivre : diagnostics, cartographies (pour situer les différents espaces : réservoirs, corridors, éléments fragmentant et identification de la qualité des milieux, des espaces classés …). L’identification des « sous-trames » : la forêt, le bocage, les zones humides, etc. permet d’identifier quels sont les besoins de déplacements des espèces et de trouver les chemins de « moindre coût », qui coutent le moins d’énergie à un animal pour se déplacer.

.

MOOC TVB 5

Source : MOOC Trame verte et bleue, Office français de la biodiversité (OFB) et Centre de ressources Trame verte et bleue
Licence Creative Commons CC BY-NC-ND 3.0 : https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/3.0/fr/

L’analyse par des experts naturalistes permet d’affiner les trames vertes et bleue. Des visites sur le terrain sont indispensables pour vérifier les corridors de déplacement présentant des obstacles et des difficultés (présence de clôtures, etc.).

MOOC TVB 6

Schéma OAP - TVB - Grand Arras
Source : PLUI de la Communauté Urbaine d’Arras Rapport de présentation – OAP TVB

MOOC TVB 7

Orientations de l’OAP Trame Verte et Bleue
Source : PLUI de la Communauté Urbaine d’Arras Rapport de présentation – OAP TVB

La connaissance des besoins de déplacements et le cycle de vie d’espèces (cerfs, hérissons, crapauds, chauves-souris, poissons…) présente un intérêt majeur. Les hérissons, par exemple, peuvent être bloqués par la présence d’une clôture entre des jardins, ou une route. Le traitement avec des produits phytosanitaires (contre les limaces par exemple) peut les empoisonner. Des actions de restauration peuvent résoudre certains de ces obstacles.

MOOC TVB 8

Elus et particuliers, chacun de nous peut agir à son échelle pour permettre aux espèces de mieux se déplacer !