Compte tenu de l'urgence sanitaire pour lutter contre la propagation du virus COVID-19, le CAUE du Pas-de-Calais est contraint de fermer ses portes au public et de reporter réunions, actions de sensibilisation et de formation, rendez-vous de conseils aux collectivités et aux particuliers, et ce jusqu’à nouvel ordre.

L’équipe du CAUE télétravaille et reste disponible par e-mail ou via notre formulaire de contact. N’hésitez-pas à nous contacter !

Nous vous remercions pour votre compréhension et vous tiendrons informé(e)s, dans les meilleurs délais, de la réouverture de nos bureaux.

Bon courage à tous et prenez soin de vous.

Quelles mesures sur le bâti en cas d’inondation ?

le .

Bati inondation 1

Le CAUE vous apporte des pistes pour intervenir sur les bâtiments existants suite à des inondations. Il les a développées lors de la formation "Mieux construire face aux inondations", organisée par le SYMSAGEL (Syndicat Mixte pour le Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux de la Lys).

En effet, dans le cadre du Programme d'Actions de Prévention des Inondations de la Lys, l'EPTB-Lys (SYMSAGEL) a proposé deux jours de formation gratuite qui a rassemblé des techniciens intervenant sur le bâti (bailleurs sociaux, instructeurs de permis, chargés de mission) pour leur permettre de :

  • acquérir une culture commune du risque inondation ;
  • prendre conscience de l'intérêt de réduire la vulnérabilité du bâti ;
  • découvrir des mesures concrètes de réduction de la vulnérabilité (mesures permanentes, temporaires, organisationnelles, structurelles) ;
  • être en capacité de réinvestir les apports de la formation dans leur activité professionnelle.

 

Bati inondation 2     Bati inondation 3     Logo CAUE62

 

Extraits choisis de l’intervention du CAUE :

Dans les projets de rénovation du bâti existant (que ce soit avant ou après un épisode d’inondation), il est évident et pourtant nécessaire de rappeler que respecter le cycle naturel de l’eau présente aussi des avantages économiques (en coût global), de santé et de sécurité publique.

Gérer autrement l’assainissement pluvial c’est, principalement, infiltrer la goutte d’eau au plus près, la stocker (sur et autour du bâti existant), et enfin la restituer à faible débit afin de maîtriser les inondations.

 

Comment agir ? 4 pistes à approfondir (sur et autour du bâti existant) :

1. Limiter l’imperméabilisation au strict minimum

Bati inondation 5Le quartier de l’ancienne gare de fret de Bruay-la-Buissière : exemple d’aménagement qualitatif et végétalisé

 

2. Drainer la périphérie du bâti

Bati inondation 6Exemple de drainage préventif pour assurer l’écoulement naturel de l’eau vers un point d’évacuation déterminé

 

3. Ralentir le ruissellement (bio rétention, noues en milieu rural, écoulement paysager en milieu urbain…)

Bati inondation 7Fosses en pleine terre, plantées d’essences hygrophiles pour gérer les pluies d’orage.
Ces fosses en pleine terre sont traitées comme des bassins avec une margelle béton et un système de trop-plein.

 

4. Préconiser des matériaux qui résistent à l’eau (pendant et après l’immersion)

Bati inondation 8L’isolation en liège des parties enterrées (les plus exposées aux inondations) est un choix durable et pérenne.
Ce matériau a l’avantage d’être imputrescible, incompressible et adapté au bâti ancien.

 

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à nous consulter !

Conseil de plantation : "à la Sainte-Catherine, tout bois prend racine" !

le .

Plantations 2

L’automne est la période idéale pour planter arbres et arbustes qui entrent en repos végétatif et concentrent leurs efforts sur leurs systèmes racinaires.

Que vous soyez particuliers, élus, associations, enseignants… le lancement de la campagne 2019/2020 de Plantons le décor© est l’occasion de revenir sur quelques conseils et bonnes pratiques pour le choix des plantations.

En effet, suivant nos contraintes et objectifs, les possibilités ne seront pas les mêmes et nos choix seront orientés. Il convient donc de se poser une série de questions en amont de notre réflexion :

Pourquoi planter ?

C’est effectivement la première question à se poser. Pourquoi planter ? Quelle ambiance créer ? Planter pour valoriser (un monument, un cœur de bourg, une entrée de ville…) ? Planter pour masquer (un mur aveugle, une route, une industrie…) ? Planter pour combattre (inondations, appauvrissement des sols, exil de la faune…) ? Planter pour la sauvegarde d’espèces ? Autant de raisons qui auront chacune leurs conséquences par la suite.

De quelle orientation / emplacement va bénéficier ma plantation ?

Car oui, ne l’oublions pas, l’eau et le soleil sont les ressources vitales pour nos plantations. Si, par exemple, l’orientation était nord, il conviendrait de choisir des espèces supportant le peu d’ensoleillement. Si les plantations sont prévues pour un bas de pente, il sera préférable de choisir des espèces aimant le surplus d’eau. Et ainsi de suite… Le socle du projet est une donnée incontournable !

Quel entretien suis-je prêt à assurer ?

Quelle que soit l’espèce choisie, celle-ci demandera de l’entretien, aussi minime soit-il. Taille, arrosage, désherbage… sont autant de tâches nécessaires qui ont un coût humain et financier. Suivant les ressources disponibles ou projetées, certaines espèces pourront ainsi être directement écartées ou au contraire plébiscitées.

Pour quel public ?

Suivant le type de fréquentation et le public concerné, il pourra être nécessaire d’éviter certaines espèces telles que celles allergisantes ou épineuses dans les espaces et parcs publics !

 

Répondre à ces quelques questions permet d’orienter son choix judicieusement sans oublier bien-sûr de privilégier les espèces locales !

En achetant vos plants avec Plantons le décor©, vous participez activement et concrètement à la conservation du patrimoine végétal régional, à préserver la biodiversité de votre région et à améliorer votre cadre de vie !

Plantations 1

Les engagements :

1. Une commande groupée d’arbres, d’arbustes et fruitiers organisée chaque année depuis plus de 20 ans.

2. Un large éventail d’arbres et d’arbustes champêtres, plantes grimpantes, variétés anciennes de pommes, de poires, de cerises, de prunes, proposé dans des listes variétales adaptées à chaque territoire.

3. La garantie de bénéficier de plants de qualité, d’origine régionale, avec de bonne capacité de reprise, produits par des pépiniéristes qui s’engagent à respecter un cahier des charges rigoureux et à vous renseigner lors de la livraison.

4. Une démarche simple et pratique, d’achat et de livraison de ses commandes dans l’un des points de livraison du territoire régional à proximité de chez vous.