Le Projet National Terre, un grand projet pour la terre crue

le .

Projet National Terre 1Voilà une suite prometteuse aux guides de bonnes pratiques de la construction en terre crue !

En effet, l’objectif du Projet National Terre est de "permettre le déploiement, à plus grande échelle, de la construction en terre crue". On vous explique comment !

 

Commençons par une remise en contexte…

Les professionnels de la construction en terre se sont regroupés pendant plusieurs années pour rédiger des guides de bonnes pratiques pour chacune des techniques de construction en terre, sous l’impulsion de la DHUP du Ministère en charge de l’Écologie.

Ces guides serviront de référence pour l’entretien du patrimoine et la formation des maîtres d’œuvre.

Cependant, de nombreux freins, comme l’assurabilité, les obligations réglementaires, le calcul des structures, l’image du matériau, la formation et le coût restent à traiter.

Dans la continuité du travail initié à travers les guides de bonnes pratiques, "le Projet National Terre a pour objectif de permettre le déploiement, à plus grande échelle, de la construction en terre crue. Ce développement passe, entre autres, par le développement d’outils permettant la validation des ouvrages d’un point de vue structurel et réglementaire en lien avec les assureurs, l‘analyse des origines de l’image négative que renvoie ce matériau, la mise en place de formations et l'évaluation des coûts.

Afin de répondre le plus largement possible aux besoins des filières, quelle que soit l’approche constructive utilisée (valorisation des terres excavées, de gisements spécifiques, transformation sur le site d’extraction ou sur chantier) et de s’adapter à la variabilité des terres, il est proposé d’adopter une démarche de validation performancielle des ouvrages. Cette démarche ne valide pas, a priori, un élément d’ouvrage en fonction du matériau employé, mais un élément d’ouvrage en fonction d’essais de chantier ou de laboratoire réalisés sur l’élément constructif fini et en fonction des contraintes réelles qui seront appliquées à l’élément d’ouvrage durant la vie du bâti".

Le CAUE, membre du Groupe Torchis – Terre crue, a assisté à la conférence-débat sur les enjeux de l’usage de la Terre Crue pour la construction, le vendredi 17 janvier 2020, proposée par L’Institut pour la Recherche appliquée et l’Expérimentation en génie civil (IREX), dans le cadre du Projet National Terre (PN Terre) à la Grande Arche de La Défense à Paris.

Pour rappel : les cinq guides de bonnes pratiques sont disponibles, en téléchargement libre, sur les sites des associations qui en ont piloté la rédaction :

ARPE : pour le Guide de bonnes pratiques du torchis,

ARESO : pour le Guide de bonnes pratiques de la terre allégée,

AsTerre : pour le Guide de bonnes pratiques des enduits en terre,

Collectif Terreux Armoricain : pour le Guide de bonnes pratiques de la bauge,

TERA : pour le Guide de bonnes pratiques du pisé,

ainsi que des structures ayant participé au comité de suivi : Réseau Écobâtir, Maisons Paysannes de France, Fédération SCOP BTP.

Vers quels paysages allons-nous ?

le .

Conference Territoriale PNR 1

Tel est l’appel lancé par le Parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale (PNRCMO) qui organisait, comme chaque année, sa conférence territoriale ! Avec, comme défi "Le paysage pour révéler le pari de la transition".

Le projet de paysage peut être un bon point de départ pour concrétiser cette transition a souligné Bertrand Folléa, co-fondateur de l’agence Folléa-Gautier et grand prix national du paysage en 2016, qui est intervenu sur l’évolution du cadre de vie et du mode de vie des populations.

La thématique "Vers quels paysages allons-nous ? Le paysage pour révéler le pari de la transition" a également permis aux partenaires de présenter leurs actions lors d’échanges instantanés. L’occasion pour le CAUE de présenter "2 Caps en Fermes", pour la valorisation paysagère et architecturale des exploitations agricoles sur le Grand Site de France - Les Deux Caps.

Conference Territoriale PNR 2