Coups de coeur du Centre de Ressources

Un urbanisme durable au service de la vitalité des communes des 7 Vallées

le .

La limitation de l’artificialisation des sols et la préservation du foncier agricole sont devenus des enjeux majeurs de la planification de l’urbanisme dans nos communes rurales et urbaines.
Plus généralement, la sobriété foncière s’impose… pour répondre à la pression des défis énergétiques, climatiques, mais aussi aux évolutions démographiques (vieillissement de la population, desserrement des ménages) et aux enjeux économiques.

La question de l’habitat et de son développement continue néanmoins d’être une question prépondérante dans les communes de nos territoires ruraux, qui souhaitent maintenir leurs écoles, leurs petits commerces, garder leurs artisans, etc., bref maintenir une vitalité communale…
Si pendant longtemps, beaucoup d’espace a été consommé pour le développement de l’habitat pavillonnaire (en quartier, en linéaire ou en diffus), aujourd’hui, la sobriété oblige à penser autrement le développement des communes.

Pour réfléchir à ces sujets, les élus de la Communauté de Communes des 7 Vallées s'étaient réunis le 16 mars 2023 pour un séminaire de travail sur leur Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD). Le CAUE y était invité afin d'apporter son expertise sur ces thématiques. Architecte et paysagiste ont ainsi présenté plusieurs pistes pour aborder ces enjeux :

  • encourager la sobriété dans la consommation des ressources naturelles et de l’énergie,
  • requestionner plus largement l’habitat avec toutes les fonctions/usages transversaux (services, transports, commerces, etc.),
  • faire avec le « déjà là » (réhabilitation de l’existant, réinvestir des friches, etc.),
  • définir une stratégie de recyclage du foncier,
  • initier/faciliter des solutions alternatives.

séminaire PADD CC7V 2      séminaire PADD CC7V 4

Des opérations d’urbanisme ont également été présentées et démontrent que des solutions existent pour assurer :

  •      la préservation du foncier et des ressources naturelles : renouvellement urbain,
  •      le bien-être et la qualité de vie : espaces publics plantés, voies douces…,
  •      la mixité sociale, générationnelle, et occupationnelle (diversité d’usages) : béguinage, opérations mixtes…,

et, par conséquent, pour le maintien de la vitalité des communes.

   séminaire PADD CC7V 3      séminaire PADD CC7V 1

Il est aujourd’hui nécessaire de proposer un urbanisme économe en matière d’espace mais aussi en matière de coût global pour les collectivités et pour les habitants. Cela constitue un bouleversement des façons de planifier, de concevoir, d’aménager et implique de se former voire d’inventer de nouvelles pratiques. Tout le monde est concerné : les élus, les techniciens, mais égale­ment les professionnels de l’aménagement et de la construction, ainsi que les habitants et les acteurs économiques. Le foncier étant par définition plus rare, cette nécessité de sobriété et de réduction de l’artificialisation nécessite de renforcer l’approche stra­tégique à travers les documents de planification des territoires.

L’eau, une préoccupation pour les collectivités

le .

Qu’elle soit destructrice - un orage violent et le cœur du village est inondé - ou qu’elle vienne à manquer - un besoin d’arroser en période de sècheresse - l’eau fait partie intégrante de la vie communale. Élément de la vie, elle est clairement une préoccupation des acteurs du territoire et des populations.
L’eau est aussi un élément transversal qui permet d’aborder beaucoup de thématiques d’aménagement dans les communes (la biodiversité, le cadre de vie, les mobilités, la santé, la gestion des espaces verts…).

 

Banniere Forum EP

 

Les 30 et 31 mars derniers a eu lieu la 9ème édition du Forum national de la Gestion durable des eaux pluviales, un événement IdealCO, co-organisé par l'Agence de l'eau Artois-Picardie, la Communauté d'Agglomération de Lens-Liévin et l'ADOPTA.


Les paysagistes de l’Union Régionale des CAUE des Hauts-de-France sont intervenues lors d’une table ronde « L’eau pluviale associée aux solutions fondées sur la nature : plus une option, mais une nécessité vitale ! ».

 

Forum EP 4Forum EP 2

 

À travers les différents exemples d’intervention des CAUE (conseil, atelier, visite de site, formation…), les paysagistes sont revenues sur les enjeux liés à l’eau dans la démarche de projet :

  •  considérer les questions de gestion durable des eaux pluviales comme des opportunités d’amélioration qualitative du cadre de vie et non uniquement comme des contraintes ;
  •  prendre en compte la nécessité de réfléchir à la fonctionnalité du cycle de l’eau de la manière la plus naturelle possible dans l’espace public ;
  •  inciter à travailler en transversalité avec les spécialistes de l’eau (BET, conseil...) mais à partir de la conception et la coordination de concepteurs spatiaux généralistes (paysagistes, urbanistes, architectes).

En bref : prendre en compte les problématiques de gestion de l’eau pluviale comme une véritable opportunité de penser le cadre de vie à travers un projet intégré le plus global possible, et donc mettre la technique au service du projet et non l’inverse !

 

Forum EP 3      Forum EP 1

 

Rencontre du réseau des acteurs de l'habitat

le .

Répondre aux besoins en logements à l’heure de la sobriété foncière, un défi au programme de la rencontre régionale du réseau des acteurs de l’habitat !

St crepin ibouvillers beguinage© photo : CAUE 60


S’inscrivant dans l’actualité très dense autour de la sobriété foncière et notamment la mise en œuvre de l’objectif Zéro Artificialisation Nette (ZAN) d’ici 2050, cette journée du 10 mars, organisée par l’Union Régionale pour l’Habitat (URH), proposait d’échanger sur le positionnement et la stratégie régionale pour l’habitat social.


Les questions de l’évolution du péri urbain, de la gouvernance à différentes échelles, ou encore de l’intégration des projets de territoire étaient au cœur des échanges !


L’Union Régionale des CAUE (URCAUE) Hauts de France était invitée à contribuer aux échanges de cette journée. Elle a mis en évidence l’intérêt d’une approche basée sur le « déjà là », c’est-à-dire le patrimoine existant, le bâti à réinvestir ou encore le foncier à reconquérir. Cette démarche permet de requestionner plus largement les usages, les déplacements, les centralités, la place de la nature en ville... Elle met en évidence la nécessité d’un changement de modèle dans la manière d’urbaniser, contribuant ainsi à limiter l’étalement urbain.

RAH1     RAH2


Cette rencontre a également été l’occasion de présenter le livret 15 opérations remarquables de bailleurs sociaux en faveur de la sobriété foncière (édition 2022), réalisé par l’URH Hauts-de-France en partenariat avec la DREAL et la Banque des territoires.

Les musées vous invitent à explorer le paysage !

le .

Regarder les paysages, comprendre leur fonctionnement ou leurs transformations, est une façon de déchiffrer les actions de l’homme dans son environnement.

Car le paysage, c’est avant tout un regard porté sur un territoire en constante évolution.

Pour sa 16ème édition de l’« Invitation aux musées », le réseau Canopé (réseau de formation des enseignants) et la Fédération régionale des Amis de musées des Hauts-de-France ont organisé trois journées de formation sur la thématique « paysage ».
Le 1er mars, deux paysagistes-concepteurs du CAUE et l’enseignant missionné avec qui le CAUE travaille régulièrement, ont animé une demi-journée de formation à Mont-Saint-Éloi. À travers la déambulation sur ce site remarquable, le travail de dessin, de partage de vocabulaire et la construction d’un support de réflexion, les stagiaires ont pu porter ce regard qui leur est propre, échanger sur leurs perceptions et imaginer, par petits groupes, un outil (sensible, graphique, scientifique…) pour présenter ce territoire et ses caractéristiques.

 

formation profs 8  formation profs 1  formation profs 6  formation profs 7

formation profs 2  formation profs 5  formation profs 3  formation profs 4

Urbanisme commercial. Vadémécum

le .

En matière d’urbanisme commercial, les défis actuels à relever sont nombreux : changements des modes de consommation (développement du e-commerce), revitalisation des cœurs de ville, sobriété foncière... obligeant commerçants et grandes enseignes à se réinventer.

Le vadémécum de l’aménagement commercial s’adresse aux élus et porteurs de projets du département. Son but est de présenter les enjeux liés à l’aménagement commercial ainsi que les bonnes pratiques.

Il se compose d’un livret principal, de fiches d’informations sur le rôle et le fonctionnement de la Commission Départemental de l’Aménagement Commercial (CDAC) et de fiches de recommandations sur la qualité paysagère et architecturale.

Le vadémécum est le fruit d’un travail partenarial entre la Préfecture du Pas-de-Calais, la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM), l’Agence d’urbanisme de l’Artois (AULA) et le CAUE.

 

Vademecum 1

 Urbanisme commercial. Vadémécum

Vademecum 2

Fiche Rôle et fonctionnement de la CDAC

Vademecum 3

Fiche Rôle et fonctionnement de la CDAC

Vademecum 4

Fiche Recommandations
La qualité architecturale du projet

Vademecum 5

Fiche Recommandations
La qualité paysagère du projet

Centre-de-Documentation-livres Centre-de-Documentation-expositions Centre-de-Documentation-publications Centre-de-Documentation-periodiques

Prendre un RDV :

Contactez le Centre de Ressources via notre formulaire de contact ou par téléphone au : 03.21.21.65.65