Valoriser le patrimoine par le végétal

le .

Boubers sur Canche VP 18

Découverte du « bizarretum »

 

Dans le cadre du label Village Patrimoine, le CAUE et l'Office de Tourisme du Pays d'Artois ont donné rendez-vous aux élus à Boubers-sur-Canche, 600 habitants, pour admirer le travail de valorisation du village par les aménagements paysagers. Le patrimoine bâti des communes (église, mairie, ancien presbytère…) peut en effet être valorisé en aménageant des espaces publics végétalisés !

 

Le village de Boubers-sur-Canche, situé dans le Ternois, est également 4 fleurs au label Villes et Villages Fleuris. Ces 2 labels sont très complémentaires et visent à valoriser le patrimoine au sens large : bâti et naturel, ainsi que les espaces publics, comme l’a expliqué M. Tinchon, le maire.

M. Loncle, le responsable du fleurissement depuis 1997, a ensuite expliqué sa façon de travailler puis a proposé une visite commentée des aménagements dans le centre-bourg.

 

Boubers sur Canche VP 19 Boubers sur Canche VP 20
Massifs colorés sur la place de l’église

Nouvel espace vert en bord de Canche

Boubers sur Canche VP 21

Géranium couvre-sol évitant la blessure du tronc de l’arbre lors de la tonte

 

Cette visite s'est terminée aux pépinières Hennebelle, implantées sur le village, afin de visualiser le potentiel de plantations qui s'offre aux communes.

Boubers sur Canche VP 22 Boubers sur Canche VP 23

Initiation à l’architecture et à l’urbanisme pour les enseignants de collèges et lycées

le .

Comment sensibiliser les élèves à la ville de demain, à l’évolution de l’architecture face aux enjeux climatiques ou à la qualité des espaces sportifs pour tous ?

Les formations dédiées aux enseignants et personnels de l’éducation nationale, organisées chaque année, par les CAUE du Nord et du Pas-de-Calais proposent des ressources pour initier et sensibiliser les plus jeunes.

Cette année, « Le sport active la ville » a permis de réfléchir aux liens entre la ville, l’architecture et le sport. Comprendre de quelles manières le sport peut impacter la transformation des villes. Appréhender comment la ville peut s'adapter aux enjeux liés au sport, et de quelles façons repenser l'espace urbain afin de développer l'activité physique pour tous. Observer comment les équipements sportifs, parfois standardisés et vieillissants, peuvent ou non évoluer et favoriser la diversification des pratiques.

A l'occasion des JO 2024, un label "Terre de Jeux 2024" a été créé.

Comment les collectivités et les établissements prennent-ils leur part ?

Les visites d’équipements sportifs de Villeneuve-d’Ascq et des aménagements de la digue à Calais ont permis d’illustrer ces notions.

La seconde formation « Bâti et enjeux climatiques » a abordé comment le bâti, neuf ou rénové, peut et doit, face aux enjeux climatiques, apporter des solutions innovantes. En quoi les matériaux, modes constructifs, relations bâti/non bâti sont des leviers pour impulser des pratiques éco-responsables pour un cadre de vie de qualité. En ayant pris conscience des enjeux à travers des exemples concrets à Loos-en-Gohelle avec le CERDD et à Lille notamment à la maison de l’habitat durable, les stagiaires se sont interrogés sur les moyens d’agir à différentes échelles (architecture, urbanisme et paysage).

Ces journées s’articulent autour de temps de visites, d’apports théoriques, de témoignages de professionnels et d’exercices pratiques. Elles sont aussi l’occasion d’échanger entre professionnels et enseignants et servent de ressources pour compléter le parcours avenir des élèves ou monter des projets interdisciplinaires.

 

Livret stagiaires

 

FormEns01 FormEns04

Calais, la digue

 

Exercice d’application au sein d’un établissement

 

FormEns02 FormEns03

Loos-en-Gohelle, maisons Villavenir

 

Lille, maison de l’habitat durable

 

 

 

L'Urbanisme commercial

le .

HEADER ABBEVILLE

 

En ces temps de sobriété foncière, l’aménagement commercial est un sujet qui fait débat, preuve en est… Une matinée lui était consacrée le 09 mai 2023, organisée par la DDTM dans le cadre du Club PLUi, désormais rebaptisé "Planifions nos territoires".

Les échanges ont été introduits par Monsieur David LESTOUX, sociologue et urbaniste consultant spécialiste des petites et moyennes villes qui a notamment été le rédacteur du rapport national sur les centres-villes ayant donné naissance au programme Action Cœur de Ville. Il est également Fondateur de l’agence "LA !" qui travaille sur le commerce, la ville et les territoires de demain : « Une (R)évolution sociologique majeure est à l’œuvre… Une (R)évolution qui remet en cause le modèle des villes et territoires souvent hérité des années 70. Une (R)évolution qui oblige à ré-inventer la désirabilité des villes, des centres-villes, à repenser le commerce, l’urbanisme commercial… Et à imaginer les territoires de demain sans penser comme hier. »

News juin2023

Cette matinée a permis de dresser un état des lieux des dynamiques de l’aménagement commercial dans le Pas-de-Calais avant de présenter des retours d’expériences, des opérations exemplaires et des pistes de solutions en faveur d’une vision rénovée de la fonction commerciale dans les projets de territoires.

L’occasion pour le CAUE de présenter le Vademecum de l’urbanisme commercial.

Vademecum 1

 

La biodiversité se dévoile en Sud-Artois !

le .

Découvrez ici les photos lauréates du concours photo « Le paysage, révélateur de la biodiversité », organisé conjointement par la Communauté de Communes du Sud-Artois et le CAUE !
La remise des prix de ce concours s’est déroulée le vendredi 7 avril à Bihucourt.

remisedePrixBihucourt


Cet événement festif a ainsi permis de mettre en lumière les 6 lauréats de ce concours et d’échanger ensemble sur les paysages et la biodiversité au sein de ce territoire à dominante agricole. La grande variété des photographies lauréates illustre d’ailleurs bien cette diversité discrète mais bien présente sur le territoire, et ce, quelle que soit l’échelle : dans les airs, sur terre ou dans les sous-sols !


Nous adressons une fois de plus nos félicitations aux heureux gagnants, qui ont su faire preuve de patience et d’attention pour nous présenter ces clichés singuliers !

01 LESAGE Idir Mésange bleue 02 VACHET Laurent La ville souterraine 03 LECLERCQ Amandine Un regard de chevrette
1er prix : Idir LESAGE
« Mésange bleue » 
2ème prix : Laurent VACHET
« La ville souterraine » 
3ème prix : Amandine LECLERCQ
« Un regard de chevrette » 

 

COUT DE COEUR Mineur COURTOIS Timéo Biodiveristé sentier HLM COUT DE COEUR Professionnel HAYART Yannick Groupir éoliennes COUT DE COEUR Hors cadre KLEIN Jean Christophe Renouvellement de la nature
Coup de cœur « mineur » :
Timéo COURTOIS
« Biodiversité sentier HLM »
Coup de cœur « semi-professionnel » :
Yannick HAYART
« Groupir éoliennes »
Coup de cœur « hors cadre » :
Jean-Christophe KLEIN
« Renouvellement de la nature »

Un urbanisme durable au service de la vitalité des communes des 7 Vallées

le .

La limitation de l’artificialisation des sols et la préservation du foncier agricole sont devenus des enjeux majeurs de la planification de l’urbanisme dans nos communes rurales et urbaines.
Plus généralement, la sobriété foncière s’impose… pour répondre à la pression des défis énergétiques, climatiques, mais aussi aux évolutions démographiques (vieillissement de la population, desserrement des ménages) et aux enjeux économiques.

La question de l’habitat et de son développement continue néanmoins d’être une question prépondérante dans les communes de nos territoires ruraux, qui souhaitent maintenir leurs écoles, leurs petits commerces, garder leurs artisans, etc., bref maintenir une vitalité communale…
Si pendant longtemps, beaucoup d’espace a été consommé pour le développement de l’habitat pavillonnaire (en quartier, en linéaire ou en diffus), aujourd’hui, la sobriété oblige à penser autrement le développement des communes.

Pour réfléchir à ces sujets, les élus de la Communauté de Communes des 7 Vallées s'étaient réunis le 16 mars 2023 pour un séminaire de travail sur leur Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD). Le CAUE y était invité afin d'apporter son expertise sur ces thématiques. Architecte et paysagiste ont ainsi présenté plusieurs pistes pour aborder ces enjeux :

  • encourager la sobriété dans la consommation des ressources naturelles et de l’énergie,
  • requestionner plus largement l’habitat avec toutes les fonctions/usages transversaux (services, transports, commerces, etc.),
  • faire avec le « déjà là » (réhabilitation de l’existant, réinvestir des friches, etc.),
  • définir une stratégie de recyclage du foncier,
  • initier/faciliter des solutions alternatives.

séminaire PADD CC7V 2      séminaire PADD CC7V 4

Des opérations d’urbanisme ont également été présentées et démontrent que des solutions existent pour assurer :

  •      la préservation du foncier et des ressources naturelles : renouvellement urbain,
  •      le bien-être et la qualité de vie : espaces publics plantés, voies douces…,
  •      la mixité sociale, générationnelle, et occupationnelle (diversité d’usages) : béguinage, opérations mixtes…,

et, par conséquent, pour le maintien de la vitalité des communes.

   séminaire PADD CC7V 3      séminaire PADD CC7V 1

Il est aujourd’hui nécessaire de proposer un urbanisme économe en matière d’espace mais aussi en matière de coût global pour les collectivités et pour les habitants. Cela constitue un bouleversement des façons de planifier, de concevoir, d’aménager et implique de se former voire d’inventer de nouvelles pratiques. Tout le monde est concerné : les élus, les techniciens, mais égale­ment les professionnels de l’aménagement et de la construction, ainsi que les habitants et les acteurs économiques. Le foncier étant par définition plus rare, cette nécessité de sobriété et de réduction de l’artificialisation nécessite de renforcer l’approche stra­tégique à travers les documents de planification des territoires.