Le CAUE forme les responsables de l’instruction du droit des sols à la qualité des projets

le .

ADS

Comment prendre en compte la qualité des projets dans l’instruction d’une autorisation d’urbanisme ? Par quels moyens et grâce à quels outils analyser leurs atouts et leurs faiblesses ? Tels sont les enjeux de cette journée de sensibilisation, partie intégrante d’un cycle long de formation du CMVRH (Centre Ministériel de Valorisation des Ressources Humaines), mise en oeuvre par le CVRH d'Arras.

Le public ? Des responsables des services Application du Droits des Sols, en prise de poste, dans les DDT(M) (Directions Départementales des Territoires et de la Mer) de France.

L’objectif ? Apporter les clefs de lecture d’un projet afin d’apprécier la qualité de son insertion dans son environnement. Savoir ainsi motiver un refus ou argumenter des prescriptions permettant son amélioration.

Les paysagiste et architecte du CAUE se sont associés à l’adjointe à la cheffe du Service Urbanisme et Aménagement de la DDTM du Pas-de-Calais pour apporter un regard complémentaire aux stagiaires.

Un temps d’échanges en salle a précédé une sortie de terrain. L’occasion de décrypter des projets d’architecture et d’aménagements paysagers et d’en comprendre les critères d’insertion.

Au retour, ce sont des études de cas bien concrets qui attendaient les stagiaires : l’instruction de permis de construire. Une sélection de plusieurs dossiers avait été faite par la DDTM : tous faisaient apparaître des problématiques importantes d’insertion sur leur parcelle ou au regard du voisinage, de qualité architecturale, ou encore d’aménagements des espaces extérieurs. En groupe, les participants ont étudié les documents avant de partager avec les autres leur perception.

La journée s’est conclue sur la mise en évidence des partenaires pouvant accompagner les services instructeurs dans leur pratique : c’est en réseau que la qualité des projets se défend mieux !

Etre formé pour former !

le .

Formation URCAUE

La formation est une des missions des CAUE. Mais comment former, ou sensibiliser, pour être sûr de toucher son public, de susciter son intérêt et de répondre à ses attentes ? Tel est l’objectif de la formation organisée par le groupe « Formation » de l’Union Régionale des CAUE Hauts-de-France, à l’attention de ses propres équipes.

Ainsi, en avril et juin 2018, 12 architectes, urbanistes, paysagistes et chargés de mission se sont retrouvés pour 3 jours de formation au CAUE de la Somme.

Au programme : des apprentissages, des temps d’échanges et surtout des exercices pratiques pour apprendre à « concevoir, animer et évaluer une action de formation ». C’est le CAFOC (Centre Académique de Formation Continue) qui dispensait cette formation.

Pendant ces 3 jours, les équipes ont travaillé plusieurs compétences proposées par le formateur du CAFOC :

  • formaliser des objectifs pédagogiques dans une approche par compétence,
  • élaborer un scénario pédagogique,
  • concevoir des supports favorisant la mémorisation,
  • distinguer les différentes modalités d’animation et leurs approches,
  • distinguer les différents types d’évaluation et les mettre en œuvre.

Ces apprentissages riches et utiles ont été mis en pratique sans attendre par les architectes et paysagistes du CAUE.

Une seconde formation sera organisée pour les autres membres des équipes CAUE Hauts-de-France non présents lors de cette session.