Les villages sauvent leurs commerces

le .

"Le commerce c’est l’âme du village." Ces propos, ce sont ceux de Bruno CATEZ, patron de l’estaminet-boulangerie d’Escœuilles qui a été rénové avec le soutien de la commune.

Face à la fermeture des commerces en milieu rural, souvent due à la difficulté de trouver des repreneurs, plusieurs communes du département ont su innover et redynamiser leurs commerces, sous des formes à chaque fois uniques. Epicerie coopérative à Ecques, café-restaurant-poste à Zudausques, c’est dans le but de partager les expériences et faire découvrir ces lieux atypiques que le CAUE du Pas-de-Calais et Ingénierie 62 ont organisé une journée de visites à destination des maires du département, qui a eu lieu le 20 avril 2022. Pas moins de 25 personnes ont répondu présent. En effet, nombreuses sont les communes qui veulent agir pour sauver leurs commerces ruraux. Sous la forme de visites, de témoignages et d’échanges, cette journée a permis aux élus de réfléchir à leurs projets et de partager leurs expériences.

En effet, dans ces commerces ruraux réinventés, les usages sont multiples : café, épicerie, boulangerie, estaminet, restaurant, tabac, presse, bureau de poste, point relais, salle de jeux, gîte, espace de coworking, etc. Chaque lieu associe différentes fonctions dans un lieu unique, favorisant le vivre-ensemble et en faisant de réels espaces de sociabilisation aux services des habitants, à la manière d’un tiers-lieu. Les formes juridiques diffèrent aussi : société coopérative, commerçant louant les locaux à la mairie, projet 1000 cafés du groupe SOS, entreprises de l’économie sociale et solidaire, etc. Chaque projet est unique et associe l’ensemble des acteurs du territoire. La journée de visites et de rencontres du 20 mai a permis à des élus confrontés à ces mêmes problèmes de trouver du soutien, de l’inspiration et de bénéficier du retour d’expérience de ces projets pionniers.

Ainsi, c’est un nouveau réseau de solidarité à l’échelle du département qui est en train de se mettre en place. D’autres visites seront organisées, sur cette thématique et sur d’autres. Une chose est sûre, on souhaite aux communes dont les projets sont en réflexion qu’elles puissent à leur tour nous accueillir dans leurs tiers-lieux, d’ici quelques années, et partager leur expérience !

Visite commerces

Recomposer la ville, l’opportunité de la friche de la sucrerie à Marconnelle

le .

Hesdin atelier flash 1

"Comment refermer les fractures urbaines héritées de la désindustrialisation et du morcellement du paysage agricole ?" "Comment alors dessiner un lieu porteur d’une identité propre, mettant en relation deux morceaux de villes ?" : des questions et des enjeux forts pour le devenir de l’ancienne sucrerie !

Située sur la commune de Marconnelle, en limite de la ville d’Hesdin, la friche de l’ancienne sucrerie occupe, en effet, une situation stratégique à la croisée des voies principales (RD 349, RD 928) et de la vallée de la Canche.

L’exploitation de cette sucrerie a cessé en 2012. Aucune autre activité ne s’est établie sur ce site depuis. La friche de l’ancienne sucrerie se compose de 6,7 hectares, dont un ensemble de bâtiments très imposant dans le paysage urbain, implanté le long de la RD 349.

A l’occasion d’un atelier flash, comportant une visite de site et des temps d’échanges, proposé par la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) et animé par le bureau d’études Atelier de l’Ourcq, les élus et les acteurs du territoire de la Communauté de Communes des 7 Vallées, dont le CAUE, se sont interrogés sur la mutation de la friche de la sucrerie.

Hesdin atelier flash 2

Au-delà de la question du devenir même du site de l’ancienne sucrerie, la question est celle du lien entre Marconnelle et la ville centre d’Hesdin.

Cette réflexion intervient également dans un contexte plus large de redynamisation du territoire intercommunal et plus particulièrement d’Hesdin, Marconnelle, Marconne, Huby-Saint-Leu et Sainte-Austreberthe, formant un ensemble urbain continu et cohérent.

Hesdin atelier flash 3

Les enjeux de cet ambitieux projet ont été traduits dans le Contrat de Relance et de Transition Écologique (CRTE) dans le projet de territoire et sont en cours de traduction dans le Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi).

Hesdin atelier flash 4

Cette réflexion entre également en interaction avec le dispositif "Petites Villes de Demain", porté par l’Association des Petites Villes de France et l’Agence Nationale de la Cohésion des territoires (ANCT), dont bénéficie la ville d’Hesdin. Ce label, dont l’enjeu est de renforcer l’attractivité du bourg-centre, est un levier inespéré pour retrouver le dynamisme commercial et économique de la cité et des communes voisines.

Pour en savoir plus…